VTA GSD

Désintégration à ultrasons des boues d'épuration (GSD).

Moins de boues. Plus de gaz. Un bilan idéal.

Un investissement minimum pour une production de biogaz optimale

La désintégration, c. à d. l'éclattement des boues d'épuration, est un procédé à fort potentiel pour rendre les stations d'épuration plus économiques et plus efficaces.
Des études internationales démontrent que sur l'ensemble des usines de production de biogaz, la moitié fonctionne en-deçà du seuil optimal et obtient des résultats médiocres. Pour remédier à cette situation, une des méthodes sûre et rapide consiste à adopter la solution GSD, un procédé de désintégration à ultrasons à contre-courant développé et breveté par VTA Technologie GmbH.
Le procédé VTA GSD implique la désagrégation par des oscillateurs à ultrasons des boues épaissies circulant à travers les réacteurs de désintégration.

Animations vidéo VTA GSD

Faible usure : les éléments des oscillateurs à ultrasons ont une durée de vie utile de plus de 5 ans (> 45 000 heures de fonctionnement).

Grande flexibilité dans l'exploitation de la station, avec des degrés de digestion librement paramétrables.

Faible consommation d'énergie : haut degré de digestion pour une dépense énergétique faible.

Fonctionnement fiable et sans colmatage : plus petite ouverture d'écoulement transversal DN 80.

Aucun prétraitement des boues requis : contrairement aux processus classiques, qui requièrent souvent une étape de prétraitement (dilacérateur) onéreuse et énergivore.

Son fonctionnement autonome non pressurisé facilite l'intégration à presque toutes les stations d'épuration.

Technologie éprouvée : VTA utilise des composants provenant exclusivement de fabricants réputés ayant fait leurs preuves dans l'exploitation de stations d'épuration.

Pas de maintenance requise, en dehors de l'inspection visuelle habituelle.

Commandes modernes avec SPS, écran tactile et entretien à distance.

Ce processus implique la désagrégation par des oscillateurs à ultrasons des boues épaissies en excès qui alimentent les réacteurs de désintégration. Cela a pour effet de :

Jusqu'à 25 % d'augmentation du niveau de décomposition organique lors de la digestion

Jusqu'à 30 % d'augmentation de la quantité de biogaz produite

Jusqu'à 30 % d'augmentation de la production d'énergie électrique

Jusqu'à 20 % de réduction de la production de boues d'épuration et des coûts d'élimination liés

Jusqu'à 30 % de réduction de la quantité d'agents de déshydratation des boues (polymères)

Absence de mousses dans le bassin de fermentation

Amélioration durable des processus biologiques de traitement des eaux usées (boues flottantes / foisonnantes, décantation des boues activées, etc.) grâce au contrôle ou à la désintégration des bactéries filamenteuses.

Raccourcissement et stabilisation du processus de digestion

outil de service

Vous pouvez faire les calculs vous-même pour identifier le format de système le plus adapté à vos besoins spécifiquesaide relative à notre outil de service (télécharger le fichier Excel).

 technologie@vta.cc

L'unité VTA GSD peut faire l'objet d'une installation ultérieure sans problème dans la quasi-totalité des installations de digestion.

Pour le réacteur / la pompe et le tableau de commande, un espace de 5 m²/100 000 équivalents habitant est nécessaire. La hauteur du plafond doit être supérieure à 2,80 m.

Un essai à l'aide d'une unité de démonstration en employant les boues existantes permet de déterminer de façon concrète le potentiel d'optimisation et la taille optimale de l'unité VTA GSD.

Le processus GSD permet de traiter presque toutes les boues. Dans l'idéal, la teneur en matières sèches doit être comprise entre 3 et 8 %. La quantité de polymères utilisée pour l'épaississement mécanique n'est pas pertinente pour le processus GSD.

Le processus GSD permet la mise en œuvre d'ultrasons de nettoyage de 25 kHz. La longue durée de sonication permet d'éviter de recourir à des ultrasons de soudure à 20 kHz. La durée de vie des éléments de vibration ainsi obtenue est jusqu'à 10 fois plus longue.

Le délai de livraison d'une unité VTA GSD est d'environ trois mois, chacune d'entre elles étant fabriquée spécialement pour la station d'épuration concernée.

Le délai d'amortissement d'une unité VTA GSD est compris entre deux et six ans.

VTA propose un contrat de maintenance à tous ses clients.

Reference projects
Diese Website verwendet Cookies. Cookies werden zur Benutzerführung und Webanalyse verwendet und helfen dabei, diese Website besser und benutzerfreundlicher zu machen. Mehr Infos hier: Imprint